Nouveaux documents sur Généalogie Québec et comment faire un don d’archives à l’Institut Drouin

Près de 5000 nouveaux documents ont été ajoutés à l’outil Fiches BMS, une des 15 collections disponibles aux abonnés de Généalogie Québec.

Ces documents proviennent de la Société d’histoire de la Seigneurie de Monnoir située à Marieville, Québec.
Voici les détails:

  • Collection Monast
    2186 fiches de familles et de baptême, mariage et sépulture.
  • Fiches St-Sulpice
    1134 fiches de mariages de la paroisse de St-Sulpice dans Lanaudière.
  • Recensement 1765 de St-Mathias
    226 fiches manuscrites portant sur les résidents et le contenu de leurs fermes à l’époque.
  • St-Joseph-de-Chambly
    279 fiches de baptême, mariage et sépulture du 19e siècle provenant de cette paroisse.
  • Généalogie et fiches
    1078 fiches de famille, la généalogie de Dominique Lague, et des fiches de décès de Chambly et des environs.

Ces nouveaux documents peuvent être consultés avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

Qu’est-ce que l’outil Fiches BMS?

L’outil Fiches BMS contient des fiches de baptême, mariage et sépulture provenant du Québec, de l’Ontario et des États-Unis.

Cette collection comprend notamment les fonds d’archives Kardex, Antonin Loiselle et Fabien.  S’ajoutent à ceux-ci des fiches BMS (baptêmes, mariages, sépultures) de l’Ontario, des fiches BMS classées par ville et par famille, des fiches d’adoption ainsi que des fiches de décès classées par nom de famille provenant de la Quebec Family History Society.

Les documents de cette collection sont organisés en arborescence. Dans la majorité des cas, les fiches sont distribuées par ordre alphabétique, selon le nom de famille du sujet de la fiche ou le nom du lieu le cas échéant.

Cette capture d’écran illustre le chemin à suivre afin de trouver les fiches portant sur des membres de la famille Gobert.

Vous trouverez plus d’informations concernant cette collection sur le blog de l’Institut Drouin.

Vous pouvez consulter les Fiches BMS ainsi que des dizaines de millions d’autres documents d’intérêt historique et généalogique en vous abonnant à Généalogie Québec dès aujourd’hui!


Faire un don de documents à l’Institut Drouin

Que vous soyez généalogiste ou amateur d’histoire, vous avez probablement accumulé beaucoup d’informations et de documents au fil des années.

L’Institut généalogique Drouin, dont la mission est la préservation et la démocratisation du patrimoine historique et généalogique du Québec, est constamment à la recherche de documents et de données à ajouter aux collections disponibles sur Généalogie Québec.

Si vous souhaitez faire don de vos documents et données et en assurer la préservation et l’accès pour les générations futures, vous pouvez nous contacter à l’adresse contact@institutdrouin.com.


Nous nous intéressons principalement aux types d’archives suivantes:

  • Listes électorales
  • Recensements
  • Registres de naissance, mariage et décès
  • Avis de décès
  • Fiches de baptême, mariage et sépulture
  • Photos de pierres tombales
  • Annuaires
  • Rôles d’évaluation municipaux (Liste des propriétaires de terrains)
  • Cartes mortuaires
  • Photos de mariages (avec noms)
  • Cartes postales
  • Journaux
  • Registres de pensionnats (Adoption, crèches, hospices, orphelinats, écoles, couvents)
  • Autres documents historiques à haute densité de noms

N’hésitez pas à nous contacter!

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Généalogie Québec fête ses 10 ans!

Le 20 mai 2011, l’Institut généalogique Drouin complétait son virage numérique en ouvrant le site de recherche Généalogie Québec, offrant ainsi accès en ligne à plus de 100 ans de données historiques accumulées au cours de son histoire.

À son ouverture, Généalogie Québec offrait une dizaine de collections totalisant 34 millions d’images et de fiches.


La page d’acceuil de Généalogie Québec de 2011 à 2014

10 ans plus tard, le site a bien changé!


La page d’accueil de Généalogie Québec aujourd’hui

Mais ce n’est pas que l’apparence du site qui est différente. En effet, des millions de nouvelles données sont venues s’ajouter à celles disponibles à l’ouverture. Voici un survol de ce qui est disponible sur Généalogie Québec aujourd’hui:

Le LAFRANCE

Le LAFRANCE est un index avec lien au document original de naissances, mariages et décès provenant du Québec, de l’Ontario, de l’Acadie et des États-Unis. Il contient:

  • TOUS les baptêmes et TOUTES les sépultures catholiques du Québec de 1621 à 1861
  • TOUS les mariages catholiques du Québec de 1621 à 1918
  • TOUS les mariages protestants du Québec de 1760 à 1849
  • 1 450 000 mariages Catholiques du Québec datant de 1919 à aujourd’hui.
  • 80 000 mariages civils du Québec datant de 1969 à aujourd’hui
  • 140 000 mariages de l’Ontario datant de 1850 à aujourd’hui
  • 38 000 mariages des États-Unis
  • 3 000 mariages protestants du Québec de 1850 à 1941
  • 17 000 mariages divers du Québec des années 2018 et 2019
  • 68 000 actes de BMS divers s’étalant jusqu’en 2008
       

Vous pouvez consulter le LAFRANCE avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

Les Mariages et Décès 1926-1997

L’outil Mariages et Décès 1926-1997 est un index de la majorité des mariages et décès enregistrés au Québec entre 1926 et 1997, toutes dénominations religieuses confondues. Les documents orignaux sont disponibles avec les mariages.

                    

Vous pouvez consulter les Mariages et Décès 1926-1997 avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

La section Nécrologe

Cette section regroupe tous les avis de décès et pierres tombales disponibles sur Généalogie Québec. Elle contient:

  • 2,6 millions d’avis de décès canadiens publiés sur internet entre 1999 et aujourd’hui
  • 1 250 000 avis de décès publiés dans des journaux québécois et ontariens entre 1945 et aujourd’hui
  • 97 000 cartes mortuaires publiées entre 1860 et aujourd’hui
  • 712 000 pierres tombales du Québec et de l’Ontario
           

Vous pouvez consulter la section Nécrologe avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

12 autres outils et collections

En plus des collections mentionnées ci-dessus, Généalogie Québec offre à ses membres 12 outils complémentaires contenant divers types de documents. On y trouve notamment des contrats notariés, des cartes postales, des répertoires de naissances, mariages et décès, des annuaires, des recensements, des généalogies familiales ainsi que des fonds d’archives contenant des documents et des photos historiques en tout genre.

                       

Vous trouverez la liste de tous les outils du site à cette adresse.

Au total, Généalogie Québec offre aujourd’hui plus de 49 millions d’images et de documents vous permettant de retracer l’histoire de vos ancêtres au Québec et en périphérie. Abonnez-vous dès maintenant pour y avoir accès!

À nos abonnés, que vous soyez avec nous depuis hier ou 10 ans, merci! C’est grâce à votre support que nous pouvons poursuivre et accélérer le développement de nos collections généalogiques, et ainsi participer à la préservation du patrimoine historique du Québec et des Canadiens français.

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Faire un don de documents à l’Institut Drouin

Que vous soyez un généalogiste ou un amateur d’histoire, vous avez probablement accumulé beaucoup d’informations et de documents au fil des années.

L’Institut généalogique Drouin, dont la mission est la préservation et la démocratisation du patrimoine historique et généalogique du Québec, est constamment à la recherche de documents et de données à ajouter aux collections disponibles sur Généalogie Québec.

Si vous souhaitez faire don de vos documents et données et en assurer la préservation et l’accès pour les générations futures, vous pouvez nous contacter à l’adresse contact@institutdrouin.com.

      

Nous nous intéressons principalement aux types d’archives suivantes:

    • Listes électorales
    • Recensements
    • Registres de naissance, mariage et décès
    • Avis de décès
    • Fiches de baptême, mariage et sépulture
    • Photos de pierres tombales
    • Annuaires
    • Rôles d’évaluation municipaux (Liste des propriétaires de terrains)
    • Cartes mortuaires
    • Photos de mariages (avec noms)
    • Cartes postales
    • Journaux
    • Registres de pensionnats (Adoption, crèches, hospices, orphelinats, écoles, couvents)
    • Autres documents historiques à haute densité de noms

Que vos documents figurent sur cette liste ou non, n’hésitez pas à nous contacter!

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Six nouveaux journaux anciens sont maintenant disponibles sur Généalogie Québec!

Six nouveaux journaux anciens sont maintenant disponibles dans les Collections diverses de l’Institut Drouin, un des 15 outils disponibles aux abonnés de Généalogie Québec.

Il s’agit des publications suivantes :

Le Franco-Canadien (1893 à 1899)
Le Richelieu (1935 à 1969)
Le Richelieu agricole (1978 à 1980, 1983 et 1984)
Le Richelieu agricole et Dimanche (1986 et 1987)
Le Richelieu Dimanche (1987)
Le Canada-Français (diverses années entre 1888 et 1987)

 

Vous trouverez ces 72 841 nouvelles images dans la section Collections diverses de l’Institut Drouin, sous le dossier « 23 – Journaux anciens ». Ces six nouveaux journaux se joignent aux nombreuses publications déjà disponibles dans la section:

Chesterville Record Commercial Gazette (Montréal)
Daily Witness (Montréal) La Chronique de la Vallée du St-Maurice
La Minerve La Semaine (Québec)
La Tribune Canadienne (Montréal) La Vie Illustrée (Montréal)
La Voix Du Peuple (St-Jean) L’Action Canadienne
L’Alliance (St-Jean) L’Avant-Garde
L’Avenir de Quebec Le Carillon (Québec)
Le Castor (Québec) Le Charivari (Québec)
Le Courrier (St-Jean) Le National (Montréal)
Le Progrès du Golfe Le Protectionniste (St-Jean)
Le Semeur Canadien (Montréal) Le Trésor des Familles (Québec)
L’Écho d’Iberville L’Essor (St-Jean)
L’Obligation (Montréal) L’Opinion Publique (Montréal)
L’Union de Woonsocket L’Union des Cantons de l’Est (Arthabaskaville)
Midi-Presse (Montreal) Paris-Canada (Montréal)
The Advertiser The Canadian Jewish Review
The Dominion Illustrated News (Montréal) The Inquirer (Trois-Rivières)
The Quebec Gazette  

Vous pouvez consulter ces documents ainsi que 49 millions d’images et de fiches à caractère généalogique et historique en vous abonnant à Généalogie Québec dès aujourd’hui!

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Les femmes : grandes oubliées des arbres généalogiques – Partie 3

(Cet article est en 3 parties. Cliquez pour consulter: Partie 1, Partie 2)

Nous avons donc vu dans le dernier article de cette série, les conséquences que pouvaient avoir l’effacement des femmes des histoires familiales. Heureusement, bien que les bases patriarcales dans lesquelles cet effacement prend racine soient solidement ancrées dans notre société, il est possible de les repenser et de les subvertir. Après en avoir pris connaissance, que peut-on faire? Comment la communauté généalogique peut-elle participer, à la hauteur de sa pratique, à construire une société qui se rapproche de l’idéal d’égalité entre les genres?

Deux femmes tirant à l’arc, 1942. Source: Fonds numérique de la BAnQ.

Tout d’abord, elle peut changer sa façon de parler. Dans la première partie de cet article, je soulignais que de nombreux termes du vocabulaire généalogique semblent exclure les femmes (Cousteau Serdongs, 2008 : 133). Cet enjeu se révèle d’une grande importance puisque plusieurs auteur.trice.s affirment que les mots, le langage, façonnent notre interprétation de la réalité (c’est notamment le sujet de l’hypothèse de Saphir-Whorf, voir Whorf, 1978. Sur le lien entre la linguistique et la condition des femmes, voir Yaguello, 2002). Francine Cousteau Serdongs (2008 : 134) propose donc l’établissement d’un vocabulaire non-sexiste en généalogie ainsi que d’un système de numérotation plus neutre.

Outre notre vocabulaire, nous pouvons aussi revoir notre façon de faire de la recherche. Cousteau Serdongs (2008 : 134) propose donc d’un même souffle la création d’outils de recherches qui facilitent la recherche de ses ancêtres femmes en les séparant de leurs maris : actuellement, à quelques exceptions près, notamment la « féminine », incluse dans les Grandes collections de l’Institut Drouin, la majorité des outils de recherche généalogique font les entrées aux noms des hommes.

Dans la Féminine de l’Institut Drouin, les couples sont classés sous le nom et le prénom de l’épouse. Source: La Féminine, Grandes Collections de l’Institut Drouin, GenealogieQuebec.com

Sur le plan individuel, Cousteau Serdongs invite également les généalogistes à s’intéresser à leur lignée matrilinéaire, remontée de mère en fille, à publiciser ces recherches et à tenter de réunir les descendant.e.s des pionnières utérines à travers des associations (2008 : 143). Cette descendance pourrait même être mise de l’avant par la mise en place d’une nouvelle tradition dans la passation des noms de famille. Pierre-Yves Dionne suggère ainsi dans son livre De mère en fille : comment faire ressortir la lignée maternelle de votre arbre généalogique (2004) « de transmettre à de futures générations le nom d’un ancêtre commun aux filles de la famille » (Reny et des Rivières, 2006).

Dionne présente aussi dans son livre ses propres démarches pour reconstruire sa lignée matrilinéaire, son ouvrage peut ainsi servir de référence pour quiconque désirant se lancer dans cette entreprise. Judy Russell (Clyde, 2017b) propose aussi des pistes de recherche pour ceux et celles qui éprouvent des difficultés à retrouver leurs ancêtres femmes : entre autres l’épluchage des registres de divorce, des écoles, des églises, etc.

Ensuite, nous pouvons penser à l’avenir. Pour éviter que les femmes soient ignorées ou considérées comme secondaires dans les recherches de demain, nous pouvons commencer à les visibiliser et à faire valoir leurs perspectives aujourd’hui. C’est d’ailleurs ce qu’ont commencé à faire plusieurs femmes généalogistes états-uniennes ayant participé à la recherche de Amy M. Smith (2008). L’une d’entre elles témoigne qu’elle tient un journal dans l’objectif de pouvoir le léguer à ses descendant.e.s afin qu’ils et elles puissent comprendre sa vie et sa perspective (M. Smith, 2008 : 93). En plus d’assurer une documentation du présent pour le futur, cette pratique représente les femmes comme sujets de leur propre histoire plutôt que comme figurantes dans celle des hommes.

Club de femmes catholiques à Westmount, 1943. Source: Fonds numérique de la BAnQ.

Plusieurs pratiques généalogiques féministes sont ainsi déjà activement appliquées par des chercheurs.es. J’aurai notamment l’occasion d’explorer plus en profondeur dans mes prochains articles la manière dont la généalogie peut servir à mettre en lumière le vécu des femmes ou à subvertir la division entre la sphère privée et publique, division qui joue un rôle primordial dans l’oppression patriarcale (voir Bereni et Revillard, 2009). Nous avons devant nous un monde de possibilités pour rendre la généalogie plus féministe : à nous de mettre la main à la pâte !

Audrey Pepin

Bibliographie

Bereni, Laure et Revillard Anne. (2009). La dichotomie “Public-Privé’’ à l’épreuve des critiques féministes : de la théorie à l’action publique. Dans Genre et action publique : la frontière public-privé en questions, Muller, P. et Sénac-Slawinski, R (dir.). Paris : L’Harmattan. p. 27-55.

Clyde, Linda. (2017b, 3 mai). Where to Look to Find Your Female Ancestors. Rootstech [Blog]. Récupéré de https://www.rootstch.org/blog/where-to-look-to-find-your-female-ancestors

Cousteau Serdongs, Francine. (2008). Le Québec, paradis de la généalogie et « re-père » du patriarcat : où sont les féministes ? De l’importance d’aborder la généalogie avec les outils de la réflexion féministe. Recherches féministes vol. 21, no. 1, p.131-147. https://doi.org/10.7202/018313ar

Dionne, Pierre-Yves. (2004). De mère en fille : comment faire ressortir la lignée maternelle de votre arbre généalogique. Sainte-Foy : Éditions MultiMondes ; Montréal : Éditions du Remue-Ménage, 79 p.

M. Smiths, Amy. (2008). Family Webs: The Impact of Women’s Genealogy, Research on Family Communication. (Thèse de doctorat). Graduate College of Bowling Green State University.

Reny, Paule et des Rivières, Marie-José. (2005). Compte-rendu de Pierre-Yves Dionne De mère en fille. Comment faire ressortir la lignée maternelle de votre arbre généalogique. Montréal, Les Éditions Multimondes et les éditions du remue-ménage, 2004, 79 p. Recherches féministes, vol. 18, no. 1, p.153-154. https://doi.org/10.7202/012550ar

Whorf, Benjamin Lee. (1978 [1971]). Linguistique et anthropologie essai. Trad. de l’anglais par Claude Carme. Paris : Paris Denoël/Gonthier. 228 p.

Yaguello, Marina. (2002 [1978]). Les mots et les femmes. Paris : Éditions Payot. 257 p

Mise à jour de la section Nécrologe sur Généalogie Québec

Les ajouts se poursuivent sur Généalogie Québec! Cette fois dans la section Nécrologe, qui regroupe tous les avis de décès, cartes mortuaires et pierres tombales disponibles sur le site.

Cartes mortuaires

5 350 cartes mortuaires ont été ajoutées dans la section du même nom, qui contient maintenant un total de 97 802 cartes.
Cet outil vous permet de rechercher une carte par nom ou prénom du défunt ainsi que par la date de décès.

La plupart de ces cartes portent sur des individus décédés au Québec entre 1860 et aujourd’hui.
Vous pouvez consulter cet outil avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

Avis de décès internet

Le cap des 2 600 000 avis de décès est sur le point d’être franchi dans la section Avis de décès internet. Comme son nom l’indique, cette section contient des nécrologies provenant de diverses sources en ligne et couvre l’entièreté du Canada de 1999 à aujourd’hui.

Cette collection est mise à jour de manière mensuelle et est équipée d’un engin de recherche vous permettant de parcourir les nécrologies par nom, date, ou via le texte de la notice.

Ces documents peuvent être consultés dans la section Nécrologe, ou vous trouverez aussi, en plus des cartes mortuaires et des avis de décès internet, 710 000 photos de pierres tombales indexées et 1 250 000 nécrologies provenant de journaux du Québec et de l’Ontario.
Pour plus d’information à propos de la section Nécrologe, vous pouvez consulter le blog de l’Institut Drouin.

Abonnez-vous à Généalogie Québec afin d’avoir accès à la section Nécrologe ainsi qu’à 14 autres outils totalisant près de 47 millions d’images et de fiches!

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Mise à jour du LAFRANCE: 31 586 nouveaux actes du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick

31 586 actes de naissance, mariage et décès ont été ajoutés au LAFRANCE, un des 15 outils offerts aux abonnés de Généalogie Québec.

Il s’agit d’actes paroissiaux provenant du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick.
Les actes québécois ajoutés dans cette mise à jour sont issus, pour la plupart, de paroisses non-catholiques de la province.


Acte 7968864, LAFRANCEGenealogieQuebec.com

Voici un aperçu détaillé des ajouts par lieu et par année:

Paroisse / Lieu Type d’acte Année min Année max Actes 
Ontario        
Penetanguishene (St. Ann) m 1850 1861 103
Ottawa (St-Joseph) m 1858 1861 45
Ottawa (Notre-Dame) m 1850 1861 979
Curran m 1850 1861 179
Cornwall (St-Colomban) m 1850 1861 128

 

Québec (Non-catholique)        
Québec (Protestants) b 1768 1800 1689
Québec (Protestants) s 1768 1800 1041
Montréal (Anglican, Saint Thomas) s 1842 1859 358
Montréal (Anglican, Saint Thomas) b 1842 1860 615
Montréal (Anglican, Saint Thomas) m 1850 1860 106
Montréal (Anglican, Christ Church Cathedral) m 1850 1861 229
Frelighsburg (Anglican Church, Holy Trinity) b 1804 1861 999
Frelighsburg (Anglican Church, Holy Trinity) s 1808 1861 480
Frelighsburg (Anglican Church, Holy Trinity) m 1850 1861 28
Montréal (Anglican, Saint Thomas) b 1842 1860 615
Montréal (Anglican, Saint Thomas) m 1850 1860 106
Montréal (Anglican, Saint Thomas) s 1842 1859 358
Montréal (Anglican, Trinity Memorial Chapel) b 1840 1861 827
Montréal (Anglican, Trinity Memorial Chapel) m 1850 1861 146
Montréal (Anglican, Trinity Memorial Chapel) s 1840 1861 465
Montréal (Congregational, Second) b 1843 1857 83
Montréal (Congregational, Second) m 1850 1857 13
Montréal (Congregational, Second) s 1844 1857 46
Montréal (Congregational, Zion) b 1834 1861 599
Montréal (Congregational, Zion) m 1850 1861 111
Montréal (Congregational, Zion) s 1834 1861 418
Montréal (Jewish – Spanish – Portuguese) b 1841 1861 152
Montréal (Jewish – Spanish – Portuguese) m 1851 1858 15
Montréal (Jewish – Spanish – Portuguese) s 1841 1861 78
Montréal (Methodist, Mountain Street) b 1843 1861 722
Montréal (Methodist, Mountain Street) m 1850 1861 106
Montréal (Methodist, Mountain Street) s 1844 1861 296
Montréal (Presbyterian, American Presbyterian) b 1831 1861 507
Montréal (Presbyterian, American Presbyterian) m 1850 1861 61
Montréal (Presbyterian, American Presbyterian) s 1832 1861 408
Shefford (Anglican Church) b 1822 1854 726
Shefford (Anglican Church) m 1850 1854 29
Shefford (Anglican Church) s 1822 1854 202

 

Québec (Premières nations)        
Sault-St-Louis (Kahnawake) b 1825 1861 2266
Sault-St-Louis (Kahnawake) s 1825 1861 1878

 

Acadie / Nouveau-Brunswick        
Cocagne m 1801 1859 84
Cocagne b 1800 1861 1319
Cocagne s 1800 1861 110
Bouctouche b 1800 1861 2208
Bouctouche m 1800 1861 333
Bouctouche s 1800 1861 309
Shemogue s 1813 1854 167
Shemogue b 1813 1857 1081
Bathurst-Ouest b 1798 1861 2899
Bathurst-Ouest m 1798 1861 526
Bathurst-Ouest s 1798 1860 198
Nelson b 1826 1853 2923
Nelson m 1826 1845 659
Nelson s 1826 1833 47

m = mariage, b = baptême, s = sépulture

En plus de ces nouveaux actes, le LAFRANCE contient:

  • TOUS les mariages catholiques du Québec de 1621 à 1918
  • TOUS les baptêmes catholiques du Québec de 1621 à 1861
  • TOUTES les sépultures catholiques du Québec de 1621 à 1861
  • TOUS les mariages protestants du Québec de 1760 à 1849
  • 1 450 000 mariages catholiques du Québec datant de 1919 à aujourd’hui.
  • 68 000 actes de baptême et sépulture divers du Québec de 1862 à 2019
  • 80 000 mariages civils du Québec datant de 1969 à aujourd’hui
  • 140 000 mariages de l’Ontario datant de 1850 à aujourd’hui
  • 38 000 mariages des États-Unis
  • 3000 mariages Protestants du Québec de 1850 à 1941
  • 17 000 mariages divers du Québec des années 2018 et 2019

Pour plus d’informations à propos du LAFRANCE, visitez le blog de l’Institut Drouin.

Vous pouvez consulter tous ces documents, ainsi que des dizaines de millions d’autres, en vous abonnant à Généalogie Québec dès aujourd’hui!

 

 

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Mise à jour du Fichier Connolly: 74 789 nouveaux actes de baptême, mariage et sépulture sur Généalogie Québec!

Une mise à jour a été effectuée sur le Fichier Connolly, un des 15 outils disponibles aux abonnés de Généalogie Québec.

19 219 baptêmes, 13 249 mariages et 42 321 sépultures ont été ajoutés à l’occasion de cette mise à jour.

Qu’est-ce que le Fichier Connolly?

Le Fichier Connolly, produit par la Société de généalogie des Cantons-de-l’Est, est un index de naissances, mariages et décès provenant principalement du Québec mais aussi de communautés francophones des États-Unis et du Canada. Celui-ci couvre une période s’étalant de 1621 à 2020.
Au total, on dénombre plus de 6 750 000 fiches de naissance, mariage et décès dans l’outil.

Vous pouvez consulter le Fichier Connolly avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

Vous trouverez des conseils d’utilisation ainsi qu’un aperçu plus détaillé de l’outil dans cet article sur le blog de l’Institut Drouin.

Détails de la mise à jour

Voici une liste détaillée des actes ajoutés via cette mise à jour.

Québec

Cimetière St-Charles ville de QC
Sep.1914-1940: 38 899 actes

N-D-de-la-Providence, N-D-des-Pins Beauce
Bap. 1926-1940: 225 actes
Mar. 1926-1940: 55 actes
Sep. 1926-1940: 63 actes

État Civil du Québec
Filiations: 104 actes
Mar. 7913 actes

Odanak (Yamaska), St-François-de-Sales
Bap. 1848-1942: 871 actes
Map. 1848-1942: 167 actes
Sep. 1848-1941: 820 actes

Robertsonville
Décès 1926-1976: 364 actes

St-Fulgence, comté Chicoutimi
Bap. 1871-1940: 3132 actes
Mar. 1871-1940: 536 actes
Sep. 1871-1940: 1185 actes

St-Aimé, Kingsey Falls comté Drummond
Bap. 1842-1940: 1795 actes
Mar. 1842-1940: 388 actes
Sep. 1842-1940: 740 actes

États-Unis

St. Michael de Swansea MA, US
Bap. 1879-1996: 9877 actes

Notre-Dame-de-Lourdes de Fall River MA, US
Mar. 1962-1999: 834 actes

Sanford ME, US St. Ignatius
Mar. 1893-1908: 248 actes

Stanford ME, US Holy Family
Mar. 1923-1991: 1520 actes

St-Joseph de Fitchburg, MA, US
Mar. 1890-1995: 2724 actes

St. Anthony, Jackman, ME, US
Bap. 1794-1998: 1666 actes
Mar. 1892-1980: 771 actes

St. Sebastian, Madison, ME, US
Mar. 1900-1980: 998 actes

De plus, quelque 484 corrections suggérées par nos utilisateurs ont été appliquées.

Profitez de ces nouveaux documents en vous abonnant à Généalogie Québec dès aujourd’hui!

 

 

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin

Les registres de naissance, mariage et décès au Québec

La tenue de registres de naissances, mariages et décès au Québec remonte au tout début de la colonie française en Amérique du Nord.

En effet, c’est en 1621 que voit le jour le premier registre paroissial catholique, consignant les baptêmes, mariages et sépultures de la population de la jeune colonie.

Mariage de Guillaume Couillard et Guillemette Hebert en 1621, extrait du registre de Notre-Dame-de-Québec. On remarque la présence de Samuel De Champlain comme témoin.
Source: Acte 66317, LAFRANCE, GenealogieQuebec.com

Dans les année 1760, suite à la conquête de la Nouvelle-France par l’Empire britannique, les registres paroissiaux de l’église protestante s’ajoutent aux registre catholiques dans la documentation des naissance, mariages et décès du Canada.

Mariage de John Cativin et Isabella Donaldson en 1766, extrait du registre anglican de Montréal.
Source: Acte 4777972, LAFRANCE, GenealogieQuebec.com

Ce n’est qu’en 1926 que l’État s’en mêle, alors qu’est établit le Registre de référence à l’état civil, qui vient épauler la pratique de l’enregistrement des événements vitaux dans les églises. Ce registre comprend une majorité des mariages et décès enregistrés dans la province entre 1926 et 1997. Il peut être consulté avec un abonnement sur Généalogie Québec à cette adresse.

Mariage de Richard Burton et Elizabeth Taylor à Montréal en 1964,
Source: Outil Mariages et décès 1926-1997, GenealogieQuebec.com

Finalement, le Québec centralise entièrement l’enregistrement des événements vitaux de sa  population avec la création de la Direction de l’état civil en 1994. La grande majorité de ces documents ne sont pas disponibles publiquement.

Comment les registres de naissance, mariage et décès sont utilisés en généalogie

Grâce à la consignation des événements vitaux de la population québécoise, en premier lieu par l’église puis par le gouvernement, les descendants des québécois peuvent aujourd’hui aisément retracer l’histoire de leur famille. Mais concrètement, comment utilise-t-on les registres de naissance, mariage et décès pour retracer cette histoire?

Les mariages

La clé pour retracer une ascendance se trouve au niveau des actes de mariage. La raison en est simple: historiquement, l’officiant du mariage était tenu d’inscrire, dans l’acte de mariage, le nom des parents des époux.

Avec cette information, il est possible de remonter d’une génération et de trouver l’acte de mariage des parents des époux.  Une lignée complète peut ainsi être retracée via la chaîne des mariages des individus la formant.

Plusieurs bases de données contenant des actes de naissance, mariage et décès du Québec existent sur le Web, mais la plus complète est le LAFRANCE disponible sur Généalogie QuébecNous l’utiliserons ici pour illustrer le principe expliqué ci-dessus.

Pour débuter notre recherche, il nous faut un point de départ, soit un mariage de la lignée recherchée. À des fins d’exemple, nous utiliserons le mariage des arrières grand-parents de l’auteur de cet article, François Eugène Desjardins et Anna Jacques.

Nous débutons par une recherche des époux dans le LAFRANCE.

Ceci nous permet de retrouver leur acte de mariage en 1907.

Dans celui-ci, nous obtenons le nom des parents de l’époux, Charles Eugène Desjardins et Marie Malvina Fortin.

Nous effectuons maintenant une recherche pour leur mariage.

Encore une fois, ceci nous permet de retrouver leur acte de mariage, en 1864.

Ce processus est répété pour chaque génération, jusqu’à ce que nous arrivions au premier immigrant de la lignée Desjardins au Québec, Antoine Roy dit Desjardins, dont voici le mariage.

Naissances et décès

Les naissances et les décès, quant à eux, peuvent être utilisés pour dresser un portrait plus complet de la vie de ses ancêtres.

Par exemple, nous trouvons sur PRDH-IGD.com des « fiches de famille » qui regroupent, sur une même page, tous les événements vitaux (baptêmes, mariages et sépultures) appartenant à une unité familiale.

Fiche de famille de Pierre Roy Desjardins et Marie Anne Martin, avec la liste de tous leurs enfants ainsi que des liens vers les baptêmes, mariages et sépultures de tous les individus mentionnés.
Source: Fiche de famille 6710, PRDH-IGD.com

Ce portrait global, réalisé à partir des actes de baptême, mariage et sépulture de l’église catholique, nous donne un aperçu unique de la vie de nos ancêtres et de leurs déplacements migratoires au fil des années.

Qu’on consulte un acte de mariage, de naissance ou de décès, on peut espérer y retrouver le ou les noms des individus concernés et de leurs parents, la date et le lieu de l’événement souligné, divers renseignements supplémentaires tels que le lieu de résidence ou d’origine des individus nommés, leur état matrimonial, leur âge, et autres. De quoi en apprendre beaucoup sur nos ancêtres!

Les meilleures sources de registres québécois sur internet

Le Québec est reconnu mondialement pour l’exhaustivité de ses collections généalogiques, et il existe de nombreux sites offrant l’accès à des registres de naissance, mariage et décès québécois sur internet.

Généalogie Québec

Généalogie Québec offre à ses abonnés la plus grande collection de registres québécois disponible sur internet. Ceux-ci se trouvent sous divers formats sur le site: des actes paroissiaux de l’église, des actes civils du gouvernement, des fiches de baptême, mariage et sépulture, des index de registres d’événements vitaux, et autres. La majorité de ces documents se retrouvent dans l’outil LAFRANCE, un index détaillé avec lien au document original de plusieurs millions d’actes civils et religieux du Québec. L’outil est équipé d’un engin de recherche vous permettant de parcourir de consulter les documents suivants:

  • TOUS les mariages catholiques du Québec de 1621 à 1918
  • TOUS les baptêmes catholiques du Québec de 1621 à 1861
  • TOUTES les sépultures catholiques du Québec de 1621 à 1861
  • TOUS les mariages protestants du Québec de 1760 à 1849
  • 1 450 000 mariages catholiques du Québec datant de 1919 à aujourd’hui.
  • 62 000 actes de baptême, mariage et sépulture divers du Québec de 1862 à 2008
  • 80 000 mariages civils du Québec datant de 1969 à aujourd’hui
  • 140 000 mariages de l’Ontario datant de 1850 à aujourd’hui
  • 38 000 mariages des États-Unis
  • 3000 mariages Protestants du Québec de 1850 à 1941
  • 17 000 mariages divers du Québec des années 2018 et 2019

Acte paroissial tel que présenté dans le LAFRANCE de Généalogie Québec

Un abonnement est nécessaire afin de consulter les collections disponibles sur Généalogie Québec. Vous pouvez vous abonner à cette adresse.

PRDH-IGD

Le PRDH-IGD est un répertoire de tous les actes de baptême, mariage et sépulture catholiques enregistrés au Québec entre 1621 et 1849, soit plus de 2.5 millions d’actes répertoriés, ainsi qu’un dictionnaire généalogique des familles canadiennes françaises.

Ce qui fait du PRDH-IGD une ressource unique est la structure de sa base de données. En plus des actes de baptême, mariage et sépulture, le PRDH-IGD contient ce qu’on appelle des fiches d’individu et des fiches de famille.

Tout individu mentionné dans un acte de la base de données se voit attribuer sa fiche individuelle, qui centralize toute l’information disponible sur l’individu. De même, tout couple marié mentionné dans un acte se voit attribuer une fiche de famille.

Cette fiche de famille regroupe tous les enfants du couple et offre un lien vers les événements ou ces enfants sont mentionnés.

Ultimement, on peut décrire la base de données du PRDH-IGD comme un arbre généalogique massif englobant tous les individus catholiques ayant vécu au Québec entre 1621 et 1849, soit la quasi-totalité des ancêtres de la population canadienne française d’Amérique.

Un abonnement est nécessaire afin de consulter les répertoires disponibles sur PRDH-IGD. Vous pouvez vous abonner à cette adresse.

Bibliothèque et Archives Nationales du Québec

Le site web de BAnQ permet accès à une version numérisée des registres paroissiaux du Québec jusqu’en 1916, pouvant être consultée gratuitement à cette adresse.

Contrairement à la copie de cette collection disponible sur Généalogie Québec, la version de BAnQ n’est pas indexée. Cela signifie qu’il faut naviguer au travers du registre paroissial manuellement, une page à la fois, afin de retrouver l’acte recherché. Il est donc nécessaire de connaître l’année et la paroisse où l’acte désiré à été consigné afin de le retrouver.

Sociétés généalogiques

Rejoindre une société généalogique peut être un excellent moyen d’accéder à de nombreuses collections de registres de naissance, mariage et décès. En effet, les sociétés se spécialisent dans la conservation des archives généalogiques et historiques des régions qu’elles desservent. De plus, les bénévoles et employés des sociétés sont d’excellentes personnes ressources pour vous guider dans vos recherches et vous aider à trouver les documents recherchés.

Vous trouverez une liste des sociétés généalogiques du Québec par région à cette adresse.

Mise à jour de l’outil Acadie – Familles Reconstituées sur Généalogie Québec

Une mise à jour a été apportée à l’outil Acadie – Familles reconstituées, une des 15 collections disponibles aux abonnés de Généalogie Québec.

Quelque 11 453 fiches de famille ont été ajoutées à l’outil via cette mise à jour.

Qu’est-ce que l’outil Acadie – Familles reconstituées?

L’outil Acadie – Familles reconstituées contient 141 795 fiches de familles reconstituées sur la base d’actes originaux de l’Acadie.

Actuellement, les fiches de cet outil couvrent du début de la colonie acadienne jusqu’à la fin de 1849. De plus, les actes issus de 33 lieux couvrant de 1850 jusqu’à la fin des registres paroissiaux disponibles ont été intégrés à l’outil. Une liste des lieux répertoriés ainsi que davantage d’information à propos de l’outil sont disponibles sur le blog de l’Institut Drouin.

Les fiches compilent les informations reliées à une famille. Elles contiennent généralement les noms et prénoms des parents, le prénom de l’enfant, les dates de naissance et/ou baptême, de décès et/ou d’inhumation, de mariage (un total de 263 905 événements) et la paroisse. Un lien vers l’image du document original est souvent fourni dans la fiche pour les baptêmes, les mariages et les sépultures.


Exemple d’une fiche tirée de l’outil Acadie – Familles reconstituées. Les liens bleus mènent aux documents originaux.


Document original provenant d’une fiche de l’outil Acadie – Familles reconstituées

L’outil Acadie – Familles reconstituées peut être consulté avec un abonnement à Généalogie Québec à cette adresse.

 

 

Généalogiquement vôtre,

L’équipe Drouin